Hors Champ

mai / juin 2019

Articles de cette rubrique

  • LA DÉFENSE DES IMAGES PAUVRES

    mai / juin 2019 30 juillet, par Jacques Perconte
  • Voilà une note que j’ai écrite pour éclaircir mes positions en réponse à à l’invitation de présenter une conférence en janvier 2019 au microsalon à Paris. C’est le grand rendez-vous de l’Association française des directeurs de la photographie (...)

  • L’ATTRAIT DE LA FLAQUE

    mai / juin 2019 30 juillet, par André Habib
  • J’aimerais écrire un petit livre, plaquette, étude, essai libre, sur l’attrait de la flaque au cinéma, avec un sous-titre bien sérieux comme : « Pour une esthétique du renversement ». J’en émets ici l’hypothèse, la très frêle et improbable ébauche, avec (...)

  • JOURNAL DU FAUX MÉTIER

    mai / juin 2019 30 juillet, par Olivier Godin
  • « Le pays s’invente avec des mots et avec, chose plus humble encore, l’orthographe. » - Jean Marcel. Il regarde et pour se perdre s’offre les marges déboule dedans pour mieux revoir les pommes et du trop petit trottoir la lumière lui donne son (...)

  • ARCHIVES À CONVICTION

    mai / juin 2019 29 juillet, par la rédaction
  • Dossier visuel consacré à quelques "archives de la contestation" contre la direction de l’ONF, depuis 2000.

  • LES HISTOIRES QUI RESTENT

    mai / juin 2019 25 juin, par Paul Grant
  • Pour accompagner la rétrospective des films de Lav Diaz à Montréal, nous nous sommes entretenus avec le cinéaste pour retracer les jalons de sa carrière, situer le contexte ainsi que les spécificités culturelles et géopolitiques de ce cinéma (...)

  • "À nos amis"

    mai / juin 2019 10 juin, par Nicolas Klotz
  • *Dossier établi par Nicolas Klotz, fruit de deux discussions entre les cinéastes bonifiées de trois splendides textes adressés à des oeuvres récentes de Lav Diaz, Norte, la fin de l’histoire (2013), From What is Before ? (2014) et The Women Who Left (...)

  • Le pouce, mes yeux fermés

    mars / avril 2019 24 avril, par Doriane Biot
  • Journal de bord réalisé dans le prolongement de l’école d’été en recherche-création avec Pierre Hébert, été 2018, Université de Montréal.

  • PRISE DE CONTACT

    mars / avril 2019 24 avril, par Ouennassa Khiari
  • Carnet rédigé dans la foulée d’une école d’été qui s’est déroulée à l’été 2018, à l’Université de Montréal, avec le cinéaste Pierre Hébert.

  • ANIMATION MÉTABOLIQUE

    mars / avril 2019 24 avril, par Pierre Hébert
  • Notes sur « Mais un oiseau ne chantait pas » rédigée en route vers le Festival international du film de Rotterdam où le film était présenté.

  • Les essais d’Agnès – Varda

    mars / avril 2019 24 avril, par Robert Lévesque
  • Suite à la disparition d’Agnès Varda, notre ami Robert Lévesque nous a proposé de publier l’hommage qu’il rendait à la cinéaste dans son essai Décadrages, paru en 2018 dans la collection Papiers collés des éditions du Boréal. Nous remercions l’éditeur de (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 230

Recherche

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Notes sur The Tree of Life

    DU NOUVEAU

    Un des bonheurs de ce film est d’avoir laissé en nous des impressions aussi fortes, et d’une nature si particulière, que chaque image en évoque d’autres, que chaque piste en ouvre de nouvelles...
    Le bonheur, c’est de replonger dans sa mémoire aussitôt que l’on se plaît à y repenser, c’est en faire défiler un moment, tenter de recomposer un segment, s’imprégner de ses évocations et suivre au hasard les voies du ressouvenir, à la rencontre à chaque fois différente d’un nouveau contour, d’un nouveau détail, d’un angle encore inaperçu, et assister, à chaque fois et pour soi, à la naissance de quelque chose de neuf, de nouveau, à nouveau.

  • Chronique télévision

    C’EST JUSTE DE LA TV

    C’est cette triple allégeance (au jugement a priori sur la télé, aux vedettes bouche-trou et au public-alibi), pourrait-on dire, qui mine dans son actualisation l’idée derrière C’est juste de la tv, par ailleurs assez séduisante. Mais cela ne devrait pas trop nous surprendre : dans la mesure où c’est tout le paysage télévisuel en mutation qui semble se plier volontairement à cette stratégie dialectique entre le Quidam et la Star, il est dans l’ordre des choses qu’une émission qui s’adresse au même public et se positionne tel un miroir face à ses goûts et dégoûts finisse par en reproduire les tics majeurs.

  • LE CINÉMA DES ÉCRIVAINS DES ANNÉES 20

    En France, durant les années 20, la défense du cinéma comme art est un véritable combat qu’il importe de mener. Le cycle de films « Le cinéma des écrivains des années 20 » présentés à la Cinémathèque québécoise du 8 avril au 10 juin prochain, propose de rappeler au spectateur d’aujourd’hui ces films muets d’hier, souvent responsables d’une conversion au cinéma et constitutifs des balbutiements d’une cinéphilie peu connue.

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen