Hors Champ

mai-juin 2020

Articles de cette rubrique

  • EN QUELQUES PLANS (RETOURS DE FILMS)

    7 janvier 2015, par Alexandre Fontaine-Rousseau, Gerard Grugeau, Jean-Antonin Billard, Julie de Lorimier, Pierre Jutras, Robert Daudelin
  • Dans le cadre du dernier Festival du nouveau cinéma, la revue Hors champ a lancé une invitation à un certain nombre d’auteurs dont nous estimions la pensée et la plume, afin qu’ils nous rédigent un texte (de longueur variable, à chacun selon son (...)

  • L’INSCRIPTION D’AUSCHWITZ SUR LES IMAGES D’ARCHIVES

    7 janvier 2015, par Pascal-Anne Lavallée
  • Analyse du film Bilder der Welt und Inschrift des Krieges du cinéaste Harun Farocki.

  • LA COULEUR

    7 janvier 2015, par André Habib, Louis Pelletier
  • « La couleur » est un vecteur passionnant pour interroger l’histoire du cinéma, traversant, en les brouillant, les genres, les époques, les supports, les géographies. La couleur permet de faire se croiser des questions industrielles, commerciales et (...)

  • Peter Greenaway et le « database cinema »

    31 décembre 2014, par Lisandro Arpin-Simonetti
  • Pour ceux qui s’en souviennent peut-être, le réalisateur Peter Greenaway, avec sa proverbiale folie des grandeurs, proposait en 2003 sa version multimédia du gesamtkunstwerk wagnérien sous la forme de l’œuvre The Tulse Luper suitcases. Projet d’art (...)

  • JOURNÉE DU FILM DE FAMILLE / HOME MOVIE DAY

    15 octobre 2014
  • La Cinémathèque québécoise accueillera pour la première fois le samedi 18 octobre 2014 la Journée du film de famille (Home Movie Day) organisée annuellement par le Center for Home Movies depuis 2002. Aujourd’hui tenu dans une trentaine de localités (...)

  • THE HEALING WINDS

    21 juillet 2014, par la rédaction
  • Nous sommes fiers de nous associer à nouveau au Festival Présence autochtone de Montréal pour co-présenter un film de la sélection 2014. Nous avons choisi de soutenir une production indépendante, résolument artisanale et radicalement libre. The (...)

  • Quand Monica Vitti s’échappe du gros plan

    4 mai 2014, par Margaux Latour
  • Je me souviens avoir regardé la trilogie d’Antonioni (L’Avventura, La Notte et L’Eclisse) en un marathon d’une journée. Il devait s’agir d’un dimanche de printemps, un dimanche de vacances. J’ai regardé ces trois films aux côtés d’un jeune homme, mon (...)

  • Du lumpen prolétariat à la jeunesse aux cheveux longs

    28 avril 2014, par Julie Paquette
  • Je suis comme un chat brûlé vif / Écrasé par le pneu d’un camion Pendu par des gamins à un figuier / Mais avec encore au moins six Des ses sept vies… La mort n’est pas / De ne pouvoir communiquer Mais de ne pouvoir plus être compris Pasolini, 1975 La (...)

  • À QUI APPARTIENNENT LES IMAGES ?

    24 avril 2014, par Denys Desjardins
  • Loin d’être un avocat ou même un spécialiste en matière de droit, je m’intéresse à la question des droits d’auteur parce que je suis cinéaste et fier partisan de la politique des auteurs telle qu’elle a été définie par François Truffaut au milieu des (...)

  • ANTONIONI

    21 avril 2014, par Nicolas Renaud
  • … on a alors le sentiment de ne pas seulement découvrir un bon film, mais que notre perception fonctionne autrement. Au début on éprouve une sorte de désorientation. À la fin du film, une énigme persiste un moment sur ce qu’on vient de voir. Ce sont (...)

0 | ... | 70 | 80 | 90 | 100 | 110 | 120 | 130 | 140 | 150 | ... | 470

Recherche

Effectuez une recherche parmi les 800 articles publiés par la revue Hors champ depuis 1998.

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Raoul Coutard (1924-2016)

    In Tenebra Lux

    Texte en hommage à Raoul Coutard, décédé le 8 novembre 2016.

  • Chronique télévision

    C’EST JUSTE DE LA TV

    C’est cette triple allégeance (au jugement a priori sur la télé, aux vedettes bouche-trou et au public-alibi), pourrait-on dire, qui mine dans son actualisation l’idée derrière C’est juste de la tv, par ailleurs assez séduisante. Mais cela ne devrait pas trop nous surprendre : dans la mesure où c’est tout le paysage télévisuel en mutation qui semble se plier volontairement à cette stratégie dialectique entre le Quidam et la Star, il est dans l’ordre des choses qu’une émission qui s’adresse au même public et se positionne tel un miroir face à ses goûts et dégoûts finisse par en reproduire les tics majeurs.

  • BERLIN 2018

    LE VOYAGE IMMOBILE

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen