Hors Champ

Médias et Société

Articles de cette rubrique

  • Girls

    26 septembre 2013, par Pierre Barrette

    Pour qui veut mesurer le chemin parcouru entre le début des années 2000 et aujourd’hui en matière de « télévision de qualité », une comparaison même sommaire entre deux des productions phares de chaque période est assez révélatrice. En (...)

  • Downton Abbey

    26 septembre 2013, par Pierre Barrette

    La série anglaise Downton Abbey, qui en est à sa troisième saison cette année, est incontestablement le succès de l’heure à l’échelle internationale : diffusée dans plus de 100 pays, récipiendaire de très nombreux prix, la série (...)

  • The Voice

    26 septembre 2013, par Pierre Barrette

    La Voix, développée pour le Québec par l’équipe de Julie Snyder (Productions J) et diffusée sur le réseau TVA, se présente d’emblée comme l’un de ces formats internationaux tout droit sortis du moule hollandais (...)

  • TOUT CE QUI ARRIVE

    6 septembre 2013, par Nicolas Renaud

    Depuis 2008, l’artiste multidisciplinaire Pascal Dufaux développe des dispositifs automatisés qui filment l’espace avec des caméras en mouvement perpétuel, dans des géométries variables de trajectoires circulaires. L’espace (...)

  • Le syndrome bobos

    18 février 2013, par Pierre Barrette

    Depuis quelques semaines, on peut voir à la télévision de courtes bandes publicitaires qui vantent la qualité de vie à Montréal en utilisant comme principal argument la proximité des résidants avec… les (...)

  • ENTRETIEN AVEC JEAN-BAPTISTE JEANGÈNE VILMER

    3 février 2013, par Pierre-Alexandre Fradet

    La philosophie du cinéma ne date pas d’hier. Initiée par Bergson en 1907 puis redéveloppée par des auteurs comme Münsterberg, Epstein, Cavell, Deleuze, Bordwell et Carroll, elle constitue aujourd’hui un domaine de recherche en soi (...)

  • UNITÉ 9, LA FICTION DRAMATIQUE RATTRAPÉE PAR LA TÉLÉRÉALITÉ

    30 janvier 2013, par Pierre Barrette

    Adjoindre aux émissions-vedettes de la programmation une page web semble être une pratique quasi incontournable aujourd’hui, une pratique qui en dit long par ailleurs sur ce que François Jost appelle la promesse pragmatique dont les (...)

  • ADAM ET ÈVE : LE PROBLÈME AVEC PÔPA ET MÔMAN

    18 décembre 2012, par Pierre Barrette

    Adam et Ève se présente en effet comme une sorte d’hybride entre Un Gars une fille et la sitcom plus traditionnelle, et aborde le sujet du couple à différents moments de sa vie, selon trois phases convenues : la rencontre amoureuse et les (...)

  • LA TÉLÉ SUR LE DIVAN : LA CONFUSION DES GENRES

    18 décembre 2012, par Pierre Barrette

    Après C’est juste de la télé et Les enfants de la télé, voilà que la rentrée d’automne propose une autre émission dans laquelle le petit écran se regarde le nombril, mais cette fois avec les lunettes du psychologue. L’idée de (...)

  • HERE COMES HONEY BOO BOO - LE FOND DU BARIL EST ICI

    21 septembre 2012, par Pierre Barrette

    De quelle nature est le plaisir spectatoriel ? On peut facilement avancer qu’il est par essence multiple et modulable, variable en fonction des genres et des contextes. Les analystes issus du courant des uses and gratification ont bien (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 110

Recherche

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Toi le critique

    QUI ES-TU POUR JUGER ?

    « Qui es-tu pour juger ? » est une manière de laisser savoir qu’il n’y a plus de hiérarchie des valeurs ; attitude par excellence de l’abdication et de l’indifférenciation qui permet d’éviter toute confrontation, tout débat réel, tout choc culturel ou idéologique, et qui permet de s’enfermer dans ses certitudes individuelles.

  • Entretien

    VISION FÉMININE ET CINÉMA AMATEUR : LES COURTS MÉTRAGES DE DIANE DUPUIS, 1965-1966

  • Dossier "Western crépusculaire"

    MARLON BRANDO, COWBOY CRÉPUSCULAIRE

    En 1960, Marlon Brando décide de passer derrière la caméra pour tourner ce qui sera son seul film en tant que réalisateur : One Eyed Jacks. À la fin de One Eyed Jacks, le héros, réconcilié avec lui-même, s’éloigne vers l’horizon sur son cheval avec l’espoir, un peu abusif, de retrouver sa fiancée au printemps pour la naissance de leur enfant. Cette fin romantique n’annonçait en rien le retour de Brando dans l’univers du western, dans la peau d’un tueur à gages, aussi mystérieux que sadique, pour les besoins du très beau (et très violent) western d’Arthur Penn The Missouri Breaks.

Nouvelles et liens

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen