Hors Champ

septembre/octobre 2017

Articles de cette rubrique

  • QUOISOUSSAMAISMAIS (séance sans écran)

    13 décembre 2015, par Alexandre Saint-Onge
  • Séance sans écran est une performance sonore engendrée par différentes mutations des pièces kasi naigo (2001) et CPO (2013) qui ont été réalisées à partir d’œuvres cinématographiques. 1. KASI NAIGO OU LE NOM COMME MOTEUR DE LA DÉCONSTRUCTION J’écris dans (...)

  • Soleil et chaleur dans le parc (20:06)

    13 décembre 2015, par Roger Tellier-Craig
  • Réflexions élaborées dans l’après-coup de la performance présentée à la Cinémathèque québécoise le 7 novembre 2015, dans le cadre du Symposium Créer/Montrer/Conserver.

  • Dry Humping Against the Grain

    13 décembre 2015, par Jurij Meden
  • La confusion qui règne autour de la restauration des films est de nos jours d’autant plus grande qu’elle est accablée par deux dogmes idéologiques. Le premier s’affiche déjà comme une évidence : aujourd’hui, la « restauration des films » consiste (...)

  • De L’Acadie l’Acadie ?!? à Éloge du chiac

    24 novembre 2015, par Anaïs Hamon
  • Analyse comparée de la figure de l’oralité dans L’Acadie, l’Acadie et Éloge du chiac.

  • COULEURS NOCTURNES DANS DELIVERANCE

    30 octobre 2015, par Nicolas Renaud
  • « ...il reste qu’au moment de regarder ces images, elles portent vraiment une ambigüité entre l’expérimentation et le geste manqué, entre une forme d’onirisme réussie et une illusion ratée… »

  • Robert Frank : mode d’emploi

    30 octobre 2015, par Robert Daudelin
  • Retour sur la rétrospective Robert Frank qui s’est déroulée à la Cinémathèque québécoise, en collaboration avec le Festival du nouveau cinéma, du 8 au 23 octobre 2015.

  • Reflections in a Golden Eye

    30 octobre 2015, par Pierre Jutras
  • À la lecture du livre d’André Habib, La Main gauche de Jean-Pierre Léaud, je me suis rappelé un fait révélateur des aléas auxquels étaient soumis les programmateurs dans leur recherche de bonnes copies sur support 35 mm au temps où il n’y avait pas de (...)

  • Le regard empathique

    3 septembre 2015, par Nicolas Renaud
  • Albert Maysles, légendaire cinéaste documentaire américain, s’est éteint le 5 mars 2015 à l’âge de 88 ans. Il venait de terminer un nouveau film, In Transit, et avait d’autres projets en chantier, lisait-on dans quelques hommages posthumes. Fidèle à une (...)

  • LA CROISÉE DES CHEMINS

    16 août 2015, par Nicolas Renaud
  • Café (Cantos de humo) / Hatuey Viveros Lavielle / Mexique / 2014 / 80 min. Sobre, mesuré, non ascétique mais discret et presque léger en apparence dans les premières minutes, Café est pourtant un film qui nous hypnotise lentement. On s’attache aussi (...)

  • Impressions nitrate

    13 août 2015, par Peter Rist
  • Retour sur le "Nitrate picture show", présenté à la George Eastman House, à Rochester, du 1er au 3 mai 2015.

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 430

Recherche

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Symposium créer/montrer/conserver

    FICTIONS CONTRE-FICTIONS

    En réfléchissant à cette présentation, mes pensées se sont davantage dirigées vers le « cinéma photographique », celui de la représentation et de la reproduction, que sur le « cinéma abstrait ». À partir de ce ressassement d’idées, j’ai donc choisi de tirer une liste de fictions et de contre-fictions qui entourent ce type de pratiques en particulier, et qui donc certainement ignorent d’autres approches du cinéma.

  • Rétrospective Kamal Aljafari

    Lettre pour une entrevue avortée

    Cher Kamal,

    Novembre déjà. Ta rétrospective à la cinémathèque québécoise s’en vient. Cet été, en Juillet, dans un café à Beyrouth, tu me disais que tu ne voulais plus parler de tes films. Voulais plus ou pouvais plus ? Je ne sais plus. C’était cet été, en juillet, sur la plage à Sour. Tu me disais que tu n’avais plus rien d’intéressant à en dire. Tu notais aussi qu’on était à deux heures en voiture de Akka, qu’il suffisait juste de continuer tout droit, passé l’autoroute barrée. Et pendant un bref moment ça me semblait si facile.

  • Quelques notes sur la pratique de la restauration numérique du film

    Dry Humping Against the Grain

    La confusion qui règne autour de la restauration des films est de nos jours d’autant plus grande qu’elle est accablée par deux dogmes idéologiques. Le premier s’affiche déjà comme une évidence : aujourd’hui, la « restauration des films » consiste principalement – sinon exclusivement – en un processus de numérisation de la pellicule cinématographique. Le deuxième, beaucoup plus délicat, se cache sous la surface polie du numérique : c’est une entreprise qui s’opère hors de tout examen minutieux et qui ignore subtilement tout les discours technologiques, éthiques et philologiques ; une affaire qui s’effectue au-delà de tout besoin réel de refléter l’histoire (du cinéma) ; un processus profondément, purement et irréversiblement repoussé dans les catégories de l’économie de marché.

Nouvelles et liens

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen