Hors Champ

septembre/octobre 2017

Articles de cette rubrique

  • AMEN DE COSTA-GAVRAS : COMPLICES ET RASSURÉS

    1er août 2002, par André Habib
  • "Pourquoi au cinéma montre-t-on toujours les victimes de face et les bourreaux de dos ? (...) Parce que si on filme les bourreaux de face, c’est contre le spectateur qu’ils tirent". (Serge Daney, La Rampe, p. 211) Amen, dernier film de (...)

  • DÉLIT DE POUVOIR

    1er août 2002, par Guillaume Lafleur
  • Je retiens deux dates : 1960, 1974. Années de nouvelle prise de pouvoir, aux États-Unis, en France, toutes deux captées par les caméras de cinéma. Au même moment triomphe toujours, à quinze ans de distance, la télévision. Cinéma, télévision ont chacun (...)

  • LA VISION EST UNE AVENTURE PERSONNELLE

    1er août 2002, par Nicolas Renaud, Steve Rioux
  • L’hiver dernier, le cinéaste québécois Denys Desjardins venait de terminer le film Mon œil pour une caméra. Récit d’une quête personnelle du cinéaste, cherchant à retrouver l’usage de son œil perdu lors d’un accident, le film emprunte aussi des chemins (...)

  • L’OEIL DÉTAILLÉ

    1er août 2002, par André Habib
  • L’entretien avec les frères Quays, que nous avions publié dans les pages de Hors Champ au mois de janvier, commandait un article plus étoffé sur cette œuvre, dense et intriquée. Devant la tâche, plutôt que de s’attarder à dresser une filmographie (...)

  • LE DOCUMENTAIRE SOUS L’INFLUENCE DE LA TÉLÉVISION

    1er août 2002, par Nicolas Renaud, Steve Rioux
  • Hors Champ. Comment les références à Vertov sont-elles entrées dans le projet ? Denys Desjardins. Il a une théorie qui se nomme le ciné-œil ! J’avais vu ses films, mais en travaillant sur ce projet je me suis aussi plongé dans ses écrits. Il reste l’un (...)

  • LE CINÉMA D’ATOM EGOYAN

    1er août 2002, par Nicolas Renaud
  • Cet automne, La Cinémathèque québécoise présente une rétrospective des œuvres du cinéaste canadien Atom Egoyan, qui créera aussi une installation sonore au Musée d’art contemporain de Montréal. Il n’est pas toujours mal de "faire semblant", tant qu’on (...)

  • AU NOM DU PÈRE ET DU FILS

    1er juin 2002, par David Nadeau-Bernatchez
  • "...Pour le spectateur, fasciné par l’acteur Léaud depuis ses premiers rôles, habité par la mémoire d’un cinéma français radical, le film déborde le simple récit. Surpris et touché par Le pornographe, conscient de la marginalité du propos, les questions se (...)

  • POLITIQUE DE LA FOLIE ET DE L’EXTASE

    1er juin 2002, par Guillaume Lafleur
  • "...Il faut aujourd’hui penser l’histoire du cinéma américain en ayant en tête le mode d’absorption particulier de ses propres images, de la mythologie particulière qu’elles provoquent. Il est trop facile de prendre en compte cela en considérant (...)

  • FILM AMATEUR : DU SUPER 8 À LA VIDÉO OU L’ÉROSION D’UNE SENSIBILITÉ CINÉMATOGRAPHIQUE

    1er juin 2002, par Nicolas Renaud
  • Liens : dossier vidéo partie 2 et partie 3 Une chaîne de la télévision belge diffusait l’hiver dernier, en fin de soirée, une collection de films de familles. Ces documents dataient des années 50 jusqu’au milieu des années 80, donc principalement sur (...)

  • LA ROUTE DÉSENCHANTÉE

    1er juin 2002, par André Habib
  • "Chaque homme a, dans son pauvre cœur, des endroits qui n’existent pas, et où la douleur entre, afin qu’ils soient". (Histoire(s) du cinéma, épisode 4b) Proposons ceci, quitte à nous raviser. Il y a des films auxquels on reviendra toujours (La Passion (...)

0 | ... | 340 | 350 | 360 | 370 | 380 | 390 | 400 | 410 | 420 | 430

Recherche

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Cinéma expérimental

    Nouvelles du front des images et des mots

    Dans un contexte médiatique toujours plus saturé, et toujours plus soumis à la dictature du présent, trois événements récents viennent éclairer la riche actualité du cinéma expérimental, et des questions qu’il suscite notamment autour de ladite « Révolution numérique », qui n’en finit pas d’arriver et dont, après la prise de la Bastille argentique, on peine parfois à réaliser que les jours de la Terreur sont déjà advenus, et les premières têtes coupées depuis un bon moment.

  • Symposium créer/montrer/conserver

    Jouer : Repenser le film

    Notes présentées par la cinéaste Kelly Egan lors du Symposium "Créer/Montrer/Conserver".

  • of the North

    Inventer l’Inuit pour mieux l’asservir

Nouvelles et liens

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen