Hors Champ

mai-juin 2020

Articles de cette rubrique

  • ENTRETIEN AVEC JONATHAN NOSSITER

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Rencontre avec Jonathan Nossiter qui partage avec nous, entre autres, ses pérégrinations à l’intérieur des cavités insondables de la création cinématographique ; de l’obsession de ses personnages jusqu’aux différentes vies du processus d’écriture et de (...)

  • ENTRETIEN AVEC PAULE BAILLARGEON

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Paule Baillargeon a fait partie de l’effervescence de recherche et de conscientisation sociale du théâtre québécois à la fin des années soixante en étant comédienne au sein du Grand cirque ordinaire. Elle a réalisé son premier court métrage, Anastasie, (...)

  • LA FIGURE DU QUESTIONNEMENT

    11 juillet, par Simon Galiero
  • À l’image de la posture du Penseur de Rodin, Avner devient la figure même du questionnement : traversé par toutes les contradictions, les certitudes et les doutes de son entourage. Comme s’il portait en lui le germe de chaque paradoxe lié à la (...)

  • QUAND LE RÉEL ENLACE SON DOUBLE

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Ce spectacle de la réincarnation d’un être qui fut vivant en un clone caricatural réintégrant le monde réel, par le biais de la fiction puis du documentaire, est à la fois fascinant, effrayant et hallucinant. Un spectacle qui, à son insu, dévoile tout (...)

  • LE NÈG’

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Le cinéma est désormais sorti de son histoire par l’idéologie de la nouveauté clonée et de la diversité identique, même s’il continue de se créer de grandes œuvres. Grandes œuvres qui souvent, d’ailleurs, observent judicieusement cette fin de (...)

  • JE RENTRE À LA MAISON

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Le cycle, celui du film qui se tourne dans le film et qu’abandonne Valence, ce théâtre des reprises, est ainsi brisé. D’ailleurs tous les cycles le seront à un moment ou à un autre. Valence arrivera en retard au café et l’homme qui lit Le Figaro verra (...)

  • LE MANUSCRIT ÉROTIQUE

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Pour son travail remarquable d’artisan du cinéma québécois, ainsi que l’indéniable précision dont il fait preuve avec « Le Manuscrit Érotique », il nous apparaît important de souligner la sortie de ce film, tout comme le travail de son auteur qui a bien (...)

  • LES MAUDITS SAUVAGES

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Par-delà notre arrogance sur l’Histoire, peut-être subsistera-t-il quelque chose de beau de ce destin étrange. C’est ce qui fait d’ailleurs du film un objet difficilement explicable, raisonnable. Chaque personnage, chaque événement, viennent (...)

  • ENTRETIEN AVEC BERNARD ÉMOND

    11 juillet, par Simon Galiero
  • "C’est comme si la culture populaire va devoir faire le saut vers la grande culture pour s’opposer à la culture de masse... Car pour moi ces deux cultures partagent la même chose, c’est-à-dire un regard sur l’existence humaine dans toutes ses facettes. (...)

  • LE CINÉMA NUMÉRIQUE SELON DIGIMART

    11 juillet, par Simon Galiero
  • Des coûts de distribution ridiculement bas, un gigantesque réseau de diffusion qui garantirait aux auteurs la chance de présenter leurs œuvres à armes égales avec Hollywood, l’achèvement réconciliateur de toutes les tensions vécues sous l’ancien régime (...)

0 | 10 | 20 | 30 | 40 | 50 | 60 | 70 | 80 | ... | 470

Recherche

Effectuez une recherche parmi les 800 articles publiés par la revue Hors champ depuis 1998.

Mots-clés

Autres groupes de mots-clés

A lire également

  • Une catastrophe

    Parce que l’amour est le contrechamp parfait à la catastrophe.

  • FNC 2018

    Balangiga : Howling Wilderness

    Retour sur quelques films vus au Festival Nouveau Cinéma 2018.

  • Notes sur The Tree of Life

    DU NOUVEAU

    Un des bonheurs de ce film est d’avoir laissé en nous des impressions aussi fortes, et d’une nature si particulière, que chaque image en évoque d’autres, que chaque piste en ouvre de nouvelles...
    Le bonheur, c’est de replonger dans sa mémoire aussitôt que l’on se plaît à y repenser, c’est en faire défiler un moment, tenter de recomposer un segment, s’imprégner de ses évocations et suivre au hasard les voies du ressouvenir, à la rencontre à chaque fois différente d’un nouveau contour, d’un nouveau détail, d’un angle encore inaperçu, et assister, à chaque fois et pour soi, à la naissance de quelque chose de neuf, de nouveau, à nouveau.

copyright 2008

Conseil des arts du Canada OffScreen